Mère avec son enfant

Comprendre la peau La peau des enfants et des nourrissons

L'aspect et les fonctions d'une peau jeune diffèrent de ceux d'une peau adulte. Les mécanismes habituels d'autodéfense d'une peau d'adulte saine sont moins développés chez les enfants et les nourrissons. Par conséquent, ils ont besoin de soins particuliers pour garder une peau en pleine santé.

Comprendre la peau des nourrissons

La peau d'un nourrisson est plus fine et plus fragile que celle d'un adulte. Elle réagit plus aux agressions externes et a besoin d'une protection et de soins particuliers.

La peau d'un nourrisson a le même nombre de couches que celle d'un adulte, mais chaque couche est bien plus fine : en moyenne, la peau d'un adulte est cinq fois plus épaisse que celle d'un nourrisson.

La couche la plus externe de l'épiderme (la couche cornée) est bien plus fine et la densité des cellules est moindre que celles d'une peau d'adulte. Les glandes sébacées et sudorales sont également moins actives que chez l'adulte. C'est pourquoi le film hydrolipidique (une émulsion d'eau et de graisse qui recouvre et protège la surface de la peau) et le manteau acide protecteur (l'eau du film hydrolipidique, légèrement acide) sont encore relativement fragiles.

Par conséquent, la fonction de barrière protectrice est limitée :

  • La peau d'un nourrisson est moins résistante que celle d'un adulte et elle est particulièrement sensible aux agressions microbiennes, physiques et chimiques : ces substances qui entrent en contact avec la peau d'un nourrisson sont plus facilement absorbées et pénètrent plus profondément dans les couches plus profondes de la peau.
  • La peau d'un nourrisson est sujette au dessèchement.
  • La peau d'un nourrisson est plus sensible aux rayons UV que celle d'un adulte.

La faible pigmentation de la peau des nourrissons accroît cette sensibilité. Les mélanocytes (les cellules produisant la mélanine) sont présents, mais moins actifs.

Couche de la peau
La peau d'un nourrisson a besoin de soins particuliers : elle est cinq fois plus fine que celle d'un adulte.
nourrisson endormi
La peau d'un nourrisson est moins résistante, est sujette au dessèchement et est plus sensible aux rayons UV.

La régulation de la température corporelle peut être difficile pour les nourrissons :

  • La surface de leur corps est relativement importante par rapport à leur volume. Ils souffrent donc facilement de déperdition de chaleur.
  • Leurs glandes sudorales sont moins actives par rapport à celles d'un adulte, ils ne peuvent donc pas compenser les températures élevées.
  • Leur système circulatoire n'est pas totalement formé et il s'adapte lentement aux variations de température via la dilatation ou la constriction vasculaire.

Cela les rend particulièrement sensibles aux températures extrêmes et aux variations de températures.

Enfant dans les bras de sa mère
Les enfants ont besoin de soins et protections solaires spécifiques lorsqu'ils sont en extérieur.

Comment la peau évolue-t-elle durant l'enfance ?

Lorsqu'un enfant grandit, sa peau évolue. De la naissance à environ 6 ans :

  • La peau est plus fine et moins pigmentée que celle d'un adulte.
  • Les glandes sébacées et sudoripares sont toujours moins actives : le film hydrolipidique et le manteau acide protecteur sont donc toujours relativement fragiles.

À environ 6 ans, la structure de la peau et de ses phanères arrive à pleine maturité et est similaire à celle d'un adulte.

L'activité des glandes sébacées commence à augmenter lorsque les changements hormonaux de la puberté surviennent, c'est-à-dire vers 12 ans. Ces changements hormonaux provoquent la différenciation de structure et de comportement des peaux des garçons et des filles, qui étaient jusqu'alors similaires.

Découvrez plus d'informations sur la page relative aux différences entre les peaux masculine et féminine.

Jeune garçon
Jusqu'à l'âge de 6 ans, la peau d'un enfant est plus fine et plus fragile que celle d'un adulte.
Adolescente
Les peaux masculine et féminine partagent les mêmes caractéristiques jusqu'à la puberté.

Affections cutanées chez l'enfant

Dermatite atopique

La dermatite atopique (également appelée eczéma atopique) est l'une des maladies de peau les plus répandues chez l'enfant. Elle touche entre 10 et 20 % des enfants dans le monde. Dans un tiers des cas, la maladie disparaît au cours de l'enfance. Mais d'autres personnes peuvent en souffrir jusqu'à l'âge adulte.

Affection non contagieuse, mais éprouvante et parfois douloureuse, la dermatite atopique évolue généralement en deux phases. Une phase inactive au cours de laquelle la peau est très sèche, irritable et squameuse, et a besoin d'être quotidiennement hydratée, et une phase active (ou « poussée ») au cours de laquelle la peau doit être traitée avec des médicaments topiques pour calmer les inflammations et soulager les sensations de démangeaisons.

Quels sont les causes et les facteurs déclenchants ?
La dermatite atopique est probablement une affection génétique. Un lien a été identifié entre la dermatite atopique, la rhinite allergique et l'asthme. Il a été démontré que si l'un ou les deux parents souffrent de ces affections, leurs enfants seront davantage susceptibles de développer une dermatite atopique. Les recherches ont également montré que les enfants des pays développés vivant en zones urbaines (où la densité des polluants est plus importante) et ceux vivants dans des climats froids sont également plus susceptibles de développer cette affection.

Une fois un enfant atteint, les symptômes peuvent s'aggraver ou des poussées actives survenir, et ce pour plusieurs raisons. Les personnes qui souffrent de cette dermatite ont également une carence en lipides et en facteurs naturels d'hydratation (Natural Moisturizing Factors ou « NMF », tels que l'urée et les acides aminés) importantes. Par conséquent, la fonction de barrière de leur peau est affaiblie. La déshydratation s'accroît et elles deviennent sujettes à la sécheresse cutanée. Si la fonction de barrière est altérée, des substances nuisibles, comme des agents allergènes et irritants, peuvent pénétrer dans la peau. Cette dernière peut alors s'infecter plus facilement. La fonction immunitaire des personnes atteintes est également irrégulière (c'est ce que l'on appelle l'atopie). Leur peau est donc plus réactive à l'environnement et vulnérable aux inflammations.

Les problèmes surviennent souvent lorsqu'un enfant se gratte, perturbant sa barrière cutanée déjà fragile. Une bactérie, le staphylocoque doré, peut alors se multiplier et infecter la peau. Cette infection provoque des inflammations, qui à leur tour entraînent des démangeaisons aggravant l'affection : un cercle vicieux connu sous le nom de cycle de peau atopique. Découvrez plus d'informations sur la page relative à la dermatite atopique.
 

Quels sont les symptômes chez les nourrissons ?
La dermatite atopique est rare chez les nourrissons de moins de 3 mois. En général, les symptômes se développent lorsqu'un nourrisson a été sevré : un érythème apparaît soudainement et entraîne des sensations de démangeaisons et des inflammations de la peau. Lors des phases de poussée, la peau infectée peut exsuder des fluides. Chez les nourrissons, la dermatite atopique apparaît généralement sur le visage, particulièrement sur les joues, le cuir chevelu (également appelé « calotte séborrhéique »), les genoux et les coudes. Il est en revanche très rare qu'elle se développe sur le siège. Il est vrai que l'érythème du siège peut sembler similaire, mais c'est une zone trop humide pour que la dermatite atopique puisse s'y développer.

Découvrez plus d'informations sur les pages relatives à la dermatite atopique sur le visage chez les enfants et la dermatite atopique sur le corps chez les enfants.

Quels sont les symptômes chez les enfants ?
Les enfants pour lesquels la pathologie se déclare plus tard (entre l'âge de 2 ans et la puberté) commencent par avoir un érythème sur le corps. Leur peau est desséchée et des plaques squameuses entraînant des démangeaisons apparaissent. Leur peau a tendance à être granuleuse, dure et à s'épaissir. Les plis au niveau des coudes et des genoux, du cou, des poignets, des chevilles et/ou entre les fesses et les jambes sont souvent touchés.

Sachant que les symptômes sont souvent présents pendant plus de trois mois (la définition médicale d'une maladie chronique), la peau des zones enflammées peut s'épaissir. Ce processus s'appelle la lichénification.

Découvrez plus d'informations sur les pages relatives à la dermatite atopique sur le visage chez les enfants et la dermatite atopique sur le corps chez les enfants.

nourrisson enroulé dans une couverture
Chez les nourrissons, l'eczéma peut apparaître sur le visage, le cuir chevelu, les genoux et les coudes.
Jeune fille se grattant
Les symptômes apparaissent sous la forme d'un érythème avec des plaques squameuses entraînant des sensations de démangeaisons.

Prendre soin de la peau des enfants et des nourrissons

Les peaux jeunes ont besoin de soins particuliers :

  • Utilisez des nettoyants doux : les savons alcalins sont agressifs pour la peau. Ils éliminent les lipides et la dessèchent.
  • Limitez la durée du bain : l'eau chaude et les longs bains éliminent les lipides de la peau. Limitez la durée du bain et utilisez de l'eau tiède plutôt que chaude.
  • Prendre soin : hydratez régulièrement avec des produits testés pour les peaux sensibles. Les peaux jeunes seront ainsi mieux hydratées et en meilleure santé. Des produits de soin doivent également être utilisés pour cibler des problèmes ou affections particulières. Des soins dermo-cosmétiques, tels que les produits de la gamme EUCERIN AtopiControl, peuvent être utilisés en complément des traitements pour les peaux sèches à tendance atopique.
  • Protégez : les peaux des jeunes enfants doivent faire l'objet d'une protection particulière contre les rayons UV nocifs.

Comment soigner la dermatite atopique

L'une des raisons expliquant la sécheresse de la peau et l'altération de la fonction de barrière protectrice est la carence en lipides de la barrière cutanée, riches en acides gras oméga 6, en céramides et surtout en acide linolénique. Les céramides sont un type de lipide particulier. Ils lient les cellules de la couche la plus externe de la peau ensemble. Cela permet d'empêcher une perte d'eau excessive et la pénétration d'agents irritants, d'allergènes ou de microbes.

La gamme EUCERIN AtopiControl contient de l'huile d'onagre et de pépins de raisin, toutes les deux riches en acides gras oméga 6, afin de restaurer la fonction protectrice de la barrière cutanée. Un ingrédient antibactérien, le décandiol, aide à lutter contre les infections à staphylocoque doré et un extrait de racine de réglisse chinoise, riche en licochalcone A, permet d'atténuer les rougeurs de la peau. Enfin, le menthoxypropanediol aide à soulager les sensations de démangeaisons.

Découvrez plus d'informations sur cette affection sur la page relative à la dermatite atopique.

Jeune fille sur des genoux
La gamme EUCERIN AtopiControl convient également aux personnes souffrant de dermatite atopique.

Nourrissons, enfants et soleil

Une protection solaire est indispensable pour les nourrissons et les enfants. Les peaux jeunes sont fines et leur fonction de barrière est limitée, ce qui les rend particulièrement sensibles aux rayons UV nocifs. La faible pigmentation de la peau des nourrissons accroît cette sensibilité. Avec sa seule protection naturelle, un coup de soleil peut apparaître sur la peau d'un enfant en seulement cinq minutes en cas d'exposition à un soleil de midi intense.

Une exposition excessive aux UV et les coups de soleil subis au cours de l'enfance peuvent générer des problèmes de santé sur le long terme, par exemple un mélanome ou d'autres cancers de la peau. Il est facile de prévenir les dommages en étant raisonnable. Il faut par exemple limiter l'exposition et utiliser efficacement une protection solaire :

Prévention
Les nourrissons ne doivent pas être exposés au soleil : leurs mécanismes de défense naturels ne sont pas encore formés.

Limitation de l'exposition
Les enfants doivent éviter de s'exposer au soleil en 10 h et 16 h, lorsque ses rayons sont les plus puissants.

Protection solaire efficace
En cas d'exposition, les enfants doivent porter des vêtements qui les protègent et appliquer un écran solaire présentant un indice de protection solaire (SPF) élevé. Découvrez plus d'informations sur la page relative aux effets du soleil sur la peau des enfants.

Enfant en train de jouer
Les enfants doivent éviter de s'exposer au soleil entre 10h et 16h, porter des vêtements qui les protègent et appliquer un écran solaire présentant un indice de protection solaire (SPF) élevé.
Maman appliquant une protection
L'exposition aux UV peut entraîner des dommages cutanés sur le long terme chez les enfants.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités et nos bons plans en exclusivité !

  • Testez et évaluez de nouveaux produits,
  • Participez à des jeux concours et tests produits,
  • Recevez les dernières actualités et conseils.