Femme appliquant de la crème sur son nez

Peau sujette à la rosacée et à la couperose Identifier les signes et trouver des solutions

Peau sujette à la rosacée et à la couperose

Identifier les signes et trouver des solutions

Contrairement à de nombreuses affections cutanées, l'hypersensibilité de la peau du visage n'entraîne pas forcément de signes visibles, malgré l'intense sensation d'inconfort qu'elle provoque chez ceux qui en souffrent. Il s'agit d'un phénomène courant. Des études ont révélé une forte prévalence de cas de peau sensible perçus dans les pays industrialisés et les dermatologues dans le monde entier signalent une augmentation du nombre de cas. La subjectivité des signes rend toutefois impossible la vérification des chiffres exacts.

Quels sont les signes de la peau sujette à la rosacée et à la couperose et en quoi sont-ils différents ?

La rosacée est un trouble inflammatoire épisodique chronique qui touche jusqu'à 10 % de la population adulte. Ce trouble fait partie de la « famille » des peaux hypersensibles. Les personnes touchées décrivent des sensations désagréables, notamment des sensations de picotement et d'échauffement, qui sont des sensations subjectives associées à l'hypersensibilité.

Outre ces signes, elles sont généralement sujettes à des rougeurs, qui peuvent être diffuses, sur les joues, le menton, le nez et le front, de couperose et d'imperfections. La région oculaire est parfois affectée, ce qui peut entraîner orgelets et conjonctivite.

Dans les cas les plus graves de rosacée, la peau peut s'épaissir et des tissus excédentaires peuvent se former. Ce phénomène, connu sous le nom de rhinophyma, touche généralement le nez. Le rhinophyma fait paraître le nez gros et bulbeux, ce qui peut laisser penser, à tort, que les personnes touchées sont alcooliques. Ces dernières ne sont donc pas uniquement affectées physiquement, mais aussi psychologiquement.

Les papules et les pustules qui apparaissent ressemblent à celles d'une peau à tendance acnéique, mais dans le cas de la rosacée, les pores ne sont pas bouchés, la peau a plus tendance à être sèche que grasse et les imperfections ne laissent pas de cicatrices.

La rosacée entraîne l'apparition de rougeurs diffuses sur les joues, le menton, le nez et le front.

Une peau sujette à la couperose étant également hypersensible, les sensations désagréables (de picotements, d'échauffement…) figurent donc également dans la liste des signes. Ce type de peau se caractérise par des rougeurs, une sécheresse et une sensibilité cutanée. Les rougeurs sont causées par la dilatation des vaisseaux sanguins : en raison de l'élasticité affaiblie de la peau, ceux-ci se dilatent lorsque le sang est envoyé vers la peau, mais ne se contractent pas ensuite comme le ferait une peau normale.

Au début, la couperose peut se manifester de manière occasionnelle, mais lorsque la maladie progresse, les rougeurs peuvent être visibles en permanence sur la peau.

Les rougeurs causées par l'hypersensibilité diffèrent des rougeurs ordinaires : elles durent beaucoup plus longtemps (des heures, des jours ou même des mois).

En savoir plus sur la peau sujette aux rougeurs.
En savoir plus sur l'hypersensibilité en général.

Au début, la couperose est une affection temporaire.

Si vous pensez souffrir de rosacée ou de couperose, demandez conseil à un médecin ou un dermatologue, lui seul sera à même de vous conseiller au mieux et de vous proposer une solution pour réduire les risques d'évolution de l'affection si elle est diagnostiquée suffisamment tôt.

Les causes et les facteurs déclenchants de la peau sujette à la rosacée et à la couperose

La cause exacte de la rosacée est inconnue. Toutefois, les experts ont identifié un certain nombre de facteurs communs aux personnes touchées. Par exemple, on retrouve la prévalence la plus élevée de rosacée parmi les personnes à la peau claire, notamment celles d'origine Celte et d'Europe du Nord.

Le trouble apparaît généralement entre 20 et 50 ans. Les femmes sont plus touchées que les hommes et ont le plus souvent les signes qui apparaissent sur les joues et le menton. Cependant, chez les hommes, la probabilité de voir la maladie évoluer jusqu'à la dernière phase de rosacée sévère (rhinophyma) est plus importante.

La rosacée est une maladie de peau évolutive. Ses premiers signes sont généralement les sensations subjectives associées à l'hypersensibilité (picotement, échauffement…). Au début, les rougeurs peuvent être temporaires, mais au fur et à mesure de la progression de la maladie, elles peuvent devenir permanentes. Des imperfections peuvent apparaître et, dans certains cas, les yeux sont injectés de sang. Dans les cas plus graves, le rhinophyma apparaît : les yeux peuvent alors être gonflés et la peau plus enflammée.

Comme dans le cas de la rosacée, la peau sujette à la couperose peut être causée par de nombreux facteurs, notamment l'âge, le patrimoine génétique et le régime alimentaire.

En savoir plus sur la peau ethnique.
En savoir plus sur la peau du visage sujette aux rougeurs.

Autres facteurs

Certains facteurs aggravent ces deux affections cutanées. Bien qu'ils varient d'une personne à l'autre, ces facteurs sont généralement des :

• Facteurs environnementaux, tels que l'exposition à la chaleur et au froid, au vent, au soleil, à l'humidité et à la pollution (y compris à la fumée de cigarette) ainsi qu'au pollen et aux émissions produites par les voitures.
• Facteurs psychologiques, tels que la colère ou le stress.
• Facteurs externes, tels que certains parfums, détergents et médicaments topiques (notamment les crèmes à base de cortisone) ainsi que les bains chauds, les exercices intenses, l'alcool et les plats épicés. Les vêtements peuvent également avoir un effet néfaste. Outre les colorants et les produits chimiques qui se trouvent dans les vêtements, les matériaux synthétiques et infroissables contiennent divers produits chimiques, comme le formaldéhyde, qui peuvent entraîner une réaction de la peau.
• Facteurs mécaniques, tels que la pression sur la peau.

La pollution atmosphérique peut aggraver les symptômes de la peau sujette à la rosacée et à la couperose.
Certains détergents peuvent déclencher des réactions chez les personnes à la peau hypersensible.

Éviter les facteurs déclenchants connus est la meilleure façon de minimiser les symptômes de la peau sujette à la couperose et la rosacée.

Identifier les facteurs les plus problématiques peut demander un certain temps. Il est donc judicieux de tenir un journal d'exposition aux facteurs endogènes et exogènes et des éventuelles réactions.

Il est judicieux de tenir un journal pour faciliter l'identification des facteurs déclenchants.

Les solutions disponibles pour la peau sujette à la couperose et la rosacée

Si vous pensez souffrir de rosacée ou de couperose, demandez conseil à un médecin ou un dermatologue, lui seul sera à même de vous conseiller au mieux et de vous proposer une solution pour réduire les risques d'évolution de l'affection si elle est diagnostiquée suffisamment tôt.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités et nos bons plans en exclusivité !

  • Testez et évaluez de nouveaux produits,
  • Participez à des jeux concours et tests produits,
  • Recevez les dernières actualités et conseils.