poussées eczéma atopique

Quelles sont les causes des poussées de dermatite atopique ? Et comment en atténuer les symptômes ?

Voir plus

Il peut être difficile de vivre avec une peau atopique, d’autant plus lors d’une « poussée », lorsque les symptômes sont le plus exacerbés. Cet article s'intéresse à la signification d’une « poussée » et explique les deux phases distinctes de la peau atopique. Il examine les facteurs les plus susceptibles de déclencher une poussée et propose des solutions pour vous aider à calmer et prendre soin de la peau lorsqu’elle est extrêmement irritée.

Qu’est-ce qu’une poussée ?

Une poussée peut apparaître sur n’importe quelle partie du corps
Lors d’une poussée, la peau gratte, est rouge et inflammée

La dermatite atopique se caractérise par deux phases distinctes. « Poussée » est l’un des termes utilisés pour décrire la phase durant laquelle la peau est extrêmement irritée.
Les poussées sont également connues sous le nom de « phase active » ou « phase aigüe » de la maladie, et les symptômes en sont les suivants :

  • Des sensations de démangeaisons (parfois intenses) sur la peau. Elle peut être irritée également, et certaines personnes ressentent une sensation de brûlure.
  • Une irritation d’apparence sèche, rouge et squameuse. Elle peut être irrégulière ou gonflée et peut saigner légèrement.

Les poussées peuvent survenir à n’importe quel endroit du corps, mais l’irritation se retrouve plus communément sur le visage, le cuir chevelu, le cou, le décolleté/la poitrine, les mains, les poignets, l’arrière des genoux et les plis des coudes.  Vous pouvez en apprendre davantage dans Dermatite atopique sur le visage, Dermatite atopique sur la tête et le cuir chevelu, Dermatite atopique sur les mains et Dermatite atopique sur les différentes parties du corps.  Les symptômes varient également en fonction de l’âge et vous pouvez découvrir dans quelle mesure dans Dermatite atopique sur le corps chez l'enfant et Dermatite atopique chez l’adulte.

Poussées versus phases intermédiaires

La phase de poussée est de loin la phase la plus pénible des deux, et elle peut affecter les personnes qui en souffrent à la fois physiquement et psychologiquement. Vous pouvez en apprendre davantage dans Vivre avec la dermatite atopique - comment affecte-t-elle le sommeil et la qualité de vie ? 

La durée d’une poussée varie d’une personne à l’autre et, heureusement, il existe des mesures que vous pouvez prendre pour apaiser la peau pendant les poussées, ainsi que pour réduire leur intensité et les espacer.  La période intermédiaire aux poussées est connue sous le nom de phase non aigüe et vous pouvez en apprendre davantage sur celle-ci dans Comprendre la dermatite atopique.

Quels sont les causes ou facteurs déclenchants d’une poussée de dermatite atopique ?

La dermatite atopique est une maladie inflammatoire de la peau sèche. Largement génétique, elle est due à un dysfonctionnement de la barrière épidermique et à un trouble immunitaire. Les irritants et allergènes présents dans l’environnement peuvent déclencher une réaction chez les personnes déjà disposées à la dermatite atopique.  

En raison de ce dysfonctionnement de la barrière épidermique, la peau atopique a du mal à retenir l’humidité et les lipides essentiels. Elle s’assèche davantage et est encore moins capable de se protéger contre les agressions externes. La peau devient sujette aux irritations et aux infections et, comme les personnes ayant une peau atopique ont déjà un système immunitaire faible, elle a plus de mal à lutter contre ces irritants et devient plus sujette aux réactions allergiques.

La pollution peut déclencher une poussée de dermatite atopique
Les allergies peuvent déclencher une poussée

De nombreux facteurs différents peuvent déclencher une poussée et aggraver les symptômes. Ceux-ci varient selon les individus, mais ils peuvent inclure :

Le climat et la pollution : les changements de température, les climats chauds et humides, ainsi que la pollution atmosphérique typique des villes exacerbent la maladie.

La transpiration : la transpiration peut irriter la surface de la peau, et causer des démangeaisons ainsi que des irritations.

Le stress : les personnes souffrant de stress indiquent souvent qu’elles sont plus sujettes aux poussées lorsqu’elles sont stressées. Et bien entendu, plus la peau démange, plus le stress est susceptible d’augmenter.

Les allergies : les mites, le pollen et/ou la poussière peuvent déclencher une poussée. Vous pouvez en apprendre davantage sur la relation entre la dermatite atopique, l’asthme et le rhume des foins dans Comprendre la dermatite atopique. L’éventuelle relation entre l’alimentation et la dermatite atopique est controversée, mais certaines personnes indiquent que des types d’aliments et de boissons particuliers aggravent l’état de leur peau. Les aliments allergènes les plus courants sont les œufs, le lait, les cacahuètes, le blé, le soja, les fruits à coque, les fruits de mer et le poisson.

La fumée de cigarette : le tabagisme actif et passif peut aggraver les symptômes.

Les tissus : les tissus synthétiques non aérés comme le nylon et le Lycra peuvent irriter la peau, tout comme la laine.

Les bijoux : les montres et les bijoux contiennent souvent du nickel. Lorsqu’ils sont portés en continu, la sueur peut oxyder le nickel et causer une réaction.

Les produits chimiques : les ingrédients contenus dans certains produits de maquillage et de protection solaire peuvent déclencher une poussée. Les nettoyants agressifs, certains détergents et la fumée de cigarette sont également connus comme activateurs de la peau atopique.

Le soleil : certains individus indiquent que le soleil atténue leurs symptômes, tandis que pour d’autres il déclenche des poussées et aggrave l’état de la peau. 

Vous pouvez en apprendre davantage sur ces facteurs dans les facteurs ayant une incidence sur la peau.

Les symptômes de la dermatite atopique peuvent également déclencher et/ou exacerber les poussées. Comme la peau est sèche et démange, les personnes qui en souffrent se grattent. Cela abîme la barrière protectrice de la peau et une bactérie appelée Staphylococcus Aureus peut alors se multiplier et infecter la peau. Cette infection cause une inflammation et des démangeaisons qui aggravent la condition, exacerbant davantage l’irritation et les démangeaisons de la peau : c’est un cercle vicieux connu sous le nom de cycle de la peau atopique. 

 

Le cycle démangeaisons-grattage

Le cycle de la peau atopique

Une poussée peut-elle affecter d'autres éléments que votre peau ?

Les poussées de dermatite atopique peuvent être très stressantes

Les poussées de dermatite atopique peuvent avoir un impact considérable sur la qualité de vie. Au-delà des démangeaisons et de l’inconfort au niveau de la peau, les patients indiquent un manque de sommeil, de la discrimination à leur encontre, du stress et un manque de confiance en eux. 

Bien que la dermatite atopique ne soit pas contagieuse, elle a également un impact sur la famille et les soignants : les relations sont affectées par les démangeaisons constantes, les nuits sans sommeil et le manque de confiance en soi de la personne qui en souffre et, dans le cas des bébés et des enfants, les parents se sentent souvent coupables et impuissants.

Vous pouvez en apprendre davantage dans Vivre avec la dermatite atopique - comment affecte-t-elle le sommeil et la qualité de vie ?, et découvrir les conséquences spécifiques qu’a cette maladie sur les différents groupes d’âge dans La dermatite atopique chez le nourrisson et l’enfant, et Dermatite atopique chez l’adulte.

Comment puis-je prévenir ou atténuer les poussées ?

Il n’existe malheureusement pas de remède à la dermatite atopique, mais il existe un certain nombre de mesures que vous pouvez prendre pour atténuer et calmer votre peau atopique ou celle de votre enfant.

Éviter les éventuels facteurs déclenchants

Consultez votre médecin pour savoir comment prendre soin de votre peau au mieux lors d’une poussée

Afin d’espacer et d’atténuer les symptômes, il est également important d’identifier et d’éviter les éventuels facteurs déclenchants. Vous pouvez découvrir les potentiels facteurs déclenchants de la dermatite atopique et comment les éviter dans Comprendre la dermatique atopique. Si votre nourrisson ou enfant souffre de cette maladie, nos articles Dermatite atopique chez le nourrisson et l’enfant vous donneront des conseils sur les facteurs déclenchants généralement associés aux enfants, et comment les éviter.

Traitement médical efficace et soins cutanés adaptés

Eucerin AtopiControl Crème Calmante Intensive apaise la peau lors des poussées

La recherche a montré qu’un traitement médical peut améliorer la qualité de vie, alors consultez votre médecin afin de découvrir quels traitements seraient adaptés à votre peau. Les options comprennent :

  • un stéroïde, comme une crème hydrocortisone 1 %
  • une crème ou une pommade plus puissante 
  • des pansements ou des bandages humides 
  • de la photothérapie (un traitement à base de rayons UV pour réduire l’inflammation)
  • des cortistéroïdes administrés par voie orale, des antibiotiques pour prévenir les infections de la peau
  • des antihistaminiques pour réduire les démangeaisons sévères

Des soins cutanés réguliers et adaptés peuvent améliorer l’état de la peau, le sommeil ainsi que la qualité de vie. Un produit non médical comme Eucerin AtopiControl Crème Calmante Intensive peut être utilisé en association avec un produit médical afin d’aider à apaiser la peau lors d’une poussée et améliore considérablement le sommeil et la qualité de vie lorsqu’il est utilisé avec Eucerin AtopiControl Baume.

Sources

  1.  Overview of Atopic Dermatitis, Avena-Woods C, Am J Manag Care, 2017 June, Vol. 23, No. 8, Supplement S115-123
  2.  Handout on health: atopic dermatitis (a type of eczema). National Institute of Arthritis and Musculoskeletal and Skin Diseases website. https://www.niams.nih.gov/Health_Info/Atopic_Dermatitis/. Published July 2016. Accessed April 13, 2017
  3.  Ben-Gashir MA. Relationship between quality of life and disease severity in atopic dermatitis/eczema syndrome during childhood. Curr Opin Allergy Clin Immunol. 2003 Oct; 3(5):369-73 
  4.  Eucerin PiU study. Italy. May 2017

À découvrir

Trouver un point de vente